#63 Eden


Auteur : Antoine Delouhans
Edition : BOD
Nombre de pages : 580
          Ouvre les yeux. 
          Crois-tu vraiment que nous soyons seuls dans l'univers?
          Crois-tu vraiment que la terre qui s'embrase soit un hasard?
          Depuis toujours l'homme s'est construit des mythes et des légendes qui enflamment l'imagination. 
          Et si... Et si tout cela dépassait le rêve et le mythe. 
          Et si tout cela n'était que le fruit d'une mémoire du passé.
          Ouvre les yeux.
          Bientôt les étoiles tomberont.
          Bientôt les puissances voleront en éclat.
          Bientôt...
          Eden est à nos portes.




          Merci à Antoine Delouhans pour m'avoir permis de découvrir son roman. Même s'il y a eu des soucis d'expédition, je l'ai enfin reçu et j'ai pu le découvrir de long en large ! 


          Nous sommes en compagnie d’Anthony Ouctant qui est un architecte. Il rencontre Philippe Lacroix, qui décide de lui raconter une histoire. L’histoire des ruines qu’il est en train de déterrer. L’histoire du monde et de sa création. C’est à partir de là que commence l’aventure de Samuel, celui qui appartient au « passé ».



          Je suis plutôt mitigée par ce roman. Pourquoi ? J’ai des pour et des contres malheureusement. Je vais commencer par les contre comme ça, on en parlera plus !



          Le début du livre nous montre déjà l’envers du décor, mais nous sommes confrontés à un surplus d’informations que nous oublions au fur et à mesure du livre. Peut-être qu’il faut les placer un peu partout pour pas que nous nous perdions. Mais le prologue nous donne la création de l’univers et j’avoue que j’ai dû relire deux fois pour comprendre un peu mieux. Mais je dois avouer aussi, que je n’aurai pas pu simplifier mieux que l’auteur. 



          La police m’a pas mal freiné dans ma lecture. En même temps, le livre n’est pas très grand et il faut pouvoir loger 580 pages. Mais les paragraphes ne sont pas du tout aérés, qui nous donne le visuel direct d’un pavé. Déjà au vu du nombre de pages et déjà la police, ce qui peut parfois nous lasser le long de la lecture. J’ai dû faire plusieurs pauses pour m’y remettre dedans d’ailleurs. Il faut savoir qu’il y a trois livres/parties en un, d’où le nombre de pages assez élevées.



          En parlant de paver, il y a beaucoup de personnages dans l’histoire, ce qui m’est arrivé de me perdre parfois. Qui est vivant, qui est mort, qui est gentil et qui est méchant surtout. Nous ne savons pas quand nous passons de Samuel, du passé, à Anthony du « présent ». Nous le découvrons seulement quand le personnage parle, il n’y a pas de transition. J’ai lu dans l’une des chroniques que ça a l’aspect d’un film et je dois dire que la personne n’a pas tort. Le scénario, l’écriture à tout pour donner un excellent film d’ailleurs. Seulement par écrit, cela ne donne pas forcément la même chose, là nous avons à faire à un script plus je trouve. Le changement de police nous montre quand même qu’il y a un changement, mais pas à première vue. 



          Malgré tout, il y a des pour aussi dans ce livre. 



          L’univers est original, complexe et ne manque pas d’action. On voyage à travers des mythes & des légendes et on est surpris du début jusqu’à la fin quand on arrive à s’accrocher. J’adore les mythes et je dois dire que j’ai été plutôt servie dans cet univers. Rien n’est laissé au hasard et nous découvrons des créatures oubliées de tous dans ce livre.

          L’auteur ne laisse aucun répit à nos personnages, qui d’ailleurs, je me suis attaché à quelques-uns. Il a su détailler les lieux, l’histoire. On voit qu’il a beaucoup travaillé sur son roman et connaît son univers sur le bout des doigts. Les créatures sont très bien imaginées et parfois nous glace le sang. Nous avons à faire à une trame de fantasy classique : une guerre contre le mal, une grande quête, et on arrive à se fondre dedans. Malgré les contres, j’ai toujours été curieuse de savoir la suite. Les batailles sont très bien détaillées, la magie nous donne envie de rêver, le courage et l’amitié des personnages nous montrent à quel point ils sont soudés. 



          En bref, malgré le surplus d’information et la police qui est un peu gênante. On ne peut que vouloir absolument savoir la suite. Nos personnages partent dans une aventure épique, et on ne peut que les encourager à réussir. Une guerre, de l’amour, de l’amitié, de la magie, que demander de plus ? Malgré les contres, je vous encourage à découvrir l’univers qui est vraiment magique et magnifique.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire