Diaporama

#79 Vegan Psycho

Auteur : Freeric Huginn
Nombre de pages : 306
           Peut-on tuer par amour ? 

           Chacun aura sa propre réponse. 

vMais dans tous les cas, cela semble être la croyance de ce psychopathe en apparence grand défenseur des animaux.

           Néanmoins, jamais Vanessa n’aurait pensé que cette affaire allait autant chambouler sa vie. Quant à Valmont, quelle mouche l’avait piqué de faire appel à ce médium ?

           D’accord, ce tueur jouait depuis un moment avec leurs nerfs, à semer des cadavres partout dans la région sans laisser de traces, mais était-ce vraiment une raison valable ?

           Car même si un homme sage a dit un jour : « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde » ; entre une population ulcérée à deux doigts de se faire justice elle-même, des politiques et des journalistes motivés à faire choux gras sur leur dos, nos deux enquêteurs pouvaient ils se permettre de tout sacrifier sur l’autel d’un idéal ? 

           Ce même idéal qui, peut-être, les avait déjà trahis...




           Merci à l'auteur de m'avoir permis de lire son livre que j'ai bien aimée !

           La couverture m'a particulièrement attiré et le titre laissé paraître les quelques sujets traités dans ce livre, mais ce n'est qu'un avant-goût.

           Nous suivons l'enquête de Vanessa et Velmont qui pourchasse un tueur en série au masque de Cochon souriant qui défend une cause juste : La cause animale. Nous allons plonger dans un univers complètement réaliste qui ne nous laissera aucune de marbre.

           J'ai vraiment aimé les sujets traités dans ce livre. Car ce sont quand même des sujets lourds notamment sur la cause animale comme les abattoirs, les élevages qui ne sont parfois pas dans les normes et les animaux sont dans des conditions horribles. De même pour les laboratoires, ce que je ne cautionne encore moins. Parfois, des scènes ne sont pas très jolies à imaginer et il faut avoir le cœur bien accroché... Mais l'humour de nos personnages rajoute de l'humour, ce qui nous permet de rajouter de la légèreté et de la douceur au récit. Les Vegans sont bien sûrs abordés, moi qui ne connaissais pas trop et j'en ai entendu que vaguement, car je ne m'intéresse pas trop à ce genre de chose, car j'adore la viande, m'a permis d'en apprendre un peu plus sur eux et leurs motivations. Je trouve que l'auteur s'est bien informé et nous choque avec ses propos justement pour qu'on regarde nos viandes dans les rayons, nos cosmétiques et tout d'une autre manière et je dois dire que, cela a plutôt réussi avec moi. Son récit ne m'a pas laissé indifférente du tout et c'est cela que j'aime dans ce genre de roman. 

           La plume de l'auteur est stricte, il ne va pas par 4 chemins pour faire passer le message. L'enquête est bien approfondie et moi qui croyais connaître l'identité du tueur... EH BAH NON ! Il m'a mené au bateau jusqu'au bout. L'enquête, les détails sont crédibles et nous plongent totalement dans l'enquête, limite, je me suis mis à enquête aussi, je me suis totalement fondu dans le personnage. Par contre, le passage de la troisième personne à la première m'a un peu déstabilisé. L'histoire est fluide et agréable malgré des scènes vraiment macabres et dure à lire. Le suspens et les rebondissements m'ont simplement mis hors de moi par moment. L'auteur a su donner des tripes à son histoire et j'ai adoré ça. 388 pages et on a de la peine de quitter son univers. 

           En bref, l'auteur a su me tenir en haleine tout le long de son livre. Une histoire avec des tripes, voilà ce qu'est Vegan Psycho. Un bon thriller qui nous fait réfléchir, totale psychose, et surtout réfléchir. On nous vend du rêve avec de la belle viande, mais derrière, est-ce que le respect de l'animal est gardé ? Les vegans n'ont-ils pas raison de pas manger de viande ? (Personnellement, je suis fan de viande rouge... Ça va être dur :( ) Peut-être que si on s'y met tous, on arrivera à faire changer les choses. Je conseille ce roman à beaucoup de monde, car il est vraiment intéressant, limite spectaculaire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire