Diaporama

#98 Personne n'a oublié

Auteur : Stéphanie Exbrayat
Edition : Terranova
Nombre de pages : 267

        Sam, huit ans, tombe du haut d'une grange et meurt le crâne fracassé. Pour sa mère Colette, impossible de croire à un accident. Elle soupçonne François, son mari, un homme violent et secret, de ne pas être étranger au drame. Dix ans auparavant, Colette, enceinte d'un autre homme, a été contrainte de l'épouser. Dès lors, son mari a imposé la terreur et la tyrannie au sein de leur foyer.Bravant la violence de cet homme, Colette s'engage dans une dangereuse quête de vérité. Quel rôle a t-il joué dans la mort de Sam ? Et quel est ce trouble passé que François semble vouloir cacher à tout prix ? Au c?ur de ce petit village du Morvan, les esprits s'échauffent et les tensions remontant à la guerre atteignent leur paroxysme. Le village bruisse de rumeurs et de douloureux secrets ne tardent pas à resurgir... Quand la mort d'un enfant fait resurgir les secrets d'un village...





         Merci à l'auteur de sa confiance.

        Colette a perdu son enfant, Sam, 8 ans qui a sauté du deuxième étage de la grange. Seulement, quelque chose cloche dans cette affirmation, celle d'un enfant qui n'avait pas le droit d'y aller seul et qui le savait parfaitement. Seulement voilà, Colette est marié a un homme violent et celui-ci, ce jour-là était seul avec Sam et depuis, il a changé. C'est une mère en détresse qui décide de découvrir la vérité sur la mort de son petit garçon.

        Qu'est-ce qui est pire que de perdre un enfant? Perdre la chair de sa chair ? Pour ma part, je n'en ai pas encore mais je pense que rien n'est pire que de mourir après son cher et tendre enfant. Encore plus dans ces conditions qui reste alors inexpliqué. Colette doit se creuser et se crever la tête à comprendre le pourquoi du comment. 

        Cette histoire a été un crève-cœur pour moi, un livre digne d'un thriller qui te fait passer par toutes les émotions possibles. J'ai retenu mes larmes face à la détresse de cette mère qui ne demande qu'une chose : pouvoir comprendre et laisser partir, en quelque sorte, son fils. L'histoire est vraiment prenante, des passages sont vraiment durs à lire et c'est tout ce qui fait que ce roman est un coup de cœur, un malheureux coup de coeur mais un coup de cœur. (oui je me répète.) Les détails sont justes horribles, j'ai eu du mal pour tout dire. Je n'ai pas voulu faire jouer mon imagination tellement ce doit être dur d'imaginer ça. L'auteur a su trouver les mots justes pour nous montrer toute la détresse du personnage mais surtout sa détermination à comprendre.

        Les années 60 sont mis en avant bien entendu, et on sait tous, avec nos cours d'histoire que les femmes n'étaient pas du tout indépendante à ce moment-là et que leur avenir se jouait dans les mains du futur époux et surtout du père qui acceptait ou non de marier sa fille avec l'homme. Celles-ci ne pouvant choisir, se retrouver à se forcer presque à fonder une famille et aimer un homme qu'elle n'avait pas choisie. On ressent tout à fait ça dans les lignes de ce roman. Colette est une femme qui est contrainte de vivre aux côtés de son mari violent et désagréable. D'ailleurs, j'ai trouvé ce personnage chiant, sa violence est agaçante à la longue. 

        Pour parler des personnages, en dehors du mari, on apprend à connaître Sam, il n'est pas totalement absent du récit. On le connaît à travers les souvenirs de Colette qu'elle raconte. Et comme tout enfant, il avait l'air vraiment adorable. Cela créer une boule au ventre, une douleur constante qu'on partage avec Colette que j'ai apprécié suivre dans son enquête pour trouver le tueur. C'est une femme forte qui ne demande qu'à s'envoler et déterminé à trouver les réponses à ses questions.

        En résumé, avec l'ambiance pesante, sombre, un grain d'espoir reste toujours entre les lignes. J'ai vraiment aimé suivre le récit de Colette, j'ai été assez triste pour elle. On a envie de comprendre avec elle, en bref, l'auteur a réussit à me transporter à travers les mots, les lignes et je le conseille vraiment. C'est une histoire bouleversante et l'auteur mérite d'être plus connu qu'elle ne l'est.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire